Les conseils d'une aiguille

Ecoute , enfant, les conseils de ton aiguille. Je suis pour toi une véritable amie, et notre amitié doit être longue : pendant bien des années, nous ne nous quitterons plus.

Je suis la maîtresse des pensées sérieuses ; c'est moi qui commence à t'enseigner ton rôle de femme ; car, du moment où tu as commencé à te servir de moi, tu as commencé en même temps à devenir utile . Je suis pour toi l'emblème du travail : le travail, c'est la vie, c'est l'activité, c'est aussi le bonheur.

Pour me placer dans ta petite main, des milliers d'hommes ont creusé la terre dans ses profondeurs : ils en ont extrait un métal grossier, ils l'ont fondu, purifié, affiné, et m'ont enfin produite telle que tu me vois, brillante, fine et légère.

Pour te donner le fil que j'entraîne à ma suite, des milliers de laboureurs ont remué la terre à sa surface et semé la graine que Dieu a fait germer et grandir ; puis, la plante flétrie, d'autres mains l'ont prise, et de sa tige morte ont tiré ce beau fil, si uni, si blanc et si doux.

Tous ont travaillé pour toi ; selon tes forces, travaille à ton tour pour tous. Sois la gaieté de la maison, sois l'ange du foyer ; donne de la joie à ton père quand il rentre au logis, fatigué de son travail du dehors ; donne de la joie à ta mère pour lui rendre sa tâche plus douce.

E.Charton